Nous sommes une petite savonnerie localisée au cœur de la Puisaye. Nous travaillons en famille suivant la méthode traditionnelle de saponification à froid. Ce procédé est le seul permettant de conserver la glycérine, qui confère au savon ses propriétés hydratantes.

NOTRE BOUTIQUE : Les près Cueillis - 89 520 SAINTS-EN-PUISAYE

Tous nos savons sont sans parabens, sans silicone, sans paraffine sans parfum ni colorant de synthèse, sans autres produits issus de la pétrochimie. Par choix, ils sont dépourvus de graisse animale et d’huile de palme. Les matières premières sélectionnées sont issues de l’Agriculture Biologique afin d’obtenir des savons de haute qualité. Ils ne sont pas testés sur des animaux.

Nos savons sont sains, naturels, protecteurs de votre peau et de votre santé.

Ils sont 100 % biodégradables et n’engendrent aucune pollution de l’eau et de la terre lors de leur fabrication ou de leur utilisation.

REGLEMENTATION sur la fabrication du Savon

La fabrication de savon, comme de tout produit cosmétique, est soumis à une réglementation contraignante et sévère, qui garantit la sécurité du consommateur. Ainsi, la fabrication doit être placée sous la responsabilité d'une personne qualifiée, et chaque formule doit être validée par un pharmacien ou un médecin.

pourquoi Epimèdre ? Drôle de nom pour une savonnerie...

Les botanistes le savent; l’Epimedium / épimèdre (on peut aussi l’orthographier Epimède) est la fleur des elfes. Cette plante se divise en une quinzaine d’espèces. Certaines sont originaires d’Asie, notamment en Chine et du Japon (pays que j’affectionne particulièrement). D’autres encore proviennent du sud de l’Europe. Poussant à l’état sauvage dans les sous-bois, cette vivace de 0,30 à 1 m de haut peut vivre des dizaines d’années, tolérant la sécheresse estivale aussi bien que les grands froids. Son feuillage, en forme de cœur s’orne de grappes de frêles fleurettes roses, blanches, jaunes ou saumonées ressemblant à de petites fleurs d'orchidées. Les plus grandes variétés d’épimèdre sont utilisées depuis des siècles dans la pharmacopée chinoise (en association avec d’autres herbes pour soigner l’asthme, les bronchites, les maladies virales du cœur, le traitement de la ménopause, mais c’est aussi un puissant aphrodisiaque…).

Enfin, c’est aussi une plante écologique : couvre-sol elle évite la repousse des mauvaises herbes dans nos jardins et évite ainsi l’utilisation de désherbant nocif pour la Terre.

Bref, une plante à l'allure fragile, mais pourtant très costaud, belle, utile et écolo, tout à fait à l’image de la vie…

Vous reconnaîtrez sûrement notre logo sur cette image !

EPIMEDRE

On parle de nous dans l'YONNE REPUBLICAINE !

À 33 ans, Virgine Cambourakis a créé avec son mari sa savonnerie, Épimèdre, à Saints. Une passion qu’elle cultive dans le respect de l’environnement.

Amatrice de loisirs créatifs, Virginie Cambourakis, agent de la Sécurité sociale de 33 ans originaire de la région parisienne, a eu un coup de coeur pour l'art de la savonnerie.

Depuis son installation avec Yannis, qui l'a aidé à créer son entreprise, et leurs enfants en Puisaye, elle fabrique, grâce au procédé de saponification à froid, des produits d'hygiène bio. « La réglementation cosmétique est très stricte, chaque recette doit être certifiée par un médecin ou un pharmacien. »

Deux sortes de savon

Son atelier ressemblerait à une simple cuisine sans le bac de soude et le matériel de protection. Une fois à l'intérieur, attention et patience sont indispensables.

« Il faut faire un peu de chimie. Mais, une fois qu'on a compris, ça se rapproche de la pâtisserie. » Après avoir mélangé eau, soude, beurre et huile, laisser reposer pendant quatre semaines.

« La cure du savon, c'est comme pour un fromage qui perd son eau. Ici, par l'évaporation, la soude perd son agressivité. » Mais garde les spécificités choisies par Virginie Cambourakis.

« J'ai six recettes, plus une, toutes concoctées à partir de produits issus de l'agriculture biologiques. Trois sont sans huile essentielle, parce qu'elles ne sont pas adaptées à toutes les personnes ou types de peau, trois en contiennent… et j'ai un savon pour les chiens. » Pas de chocolat, d'ylang-ylang ou de miel pour leur fourrure, mais un mélange de répulsifs naturels (lavande, citronnelle…) et de l'huile de ricin « pour un beau poil ».

Au-delà de son aspect insolite et créatif, Virginie Cambourakis a découvert avec la savonnerie une alternative. « Un moyen d'être plus respectueux de l'environnement et de notre corps. »

[CARTE INTERACTIVE] Partez à la découverte des secrets des producteurs du Made in Puisaye !

L'article complet ici

Nora Gutting